Logo du Tahoeraa Huiraatira
Contactez nous Rejoignez nous Soutenez nous Votre Newsletter
  • Inscrivez vous à notre Newsletter pour la recevoir par email.

Les réalisations

  • Twitter
  • Facebook
La solidarité est une valeur forte du Tahoera'a Huiraatira, réaffirmée à plusieurs reprises dans les statuts de notre Mouvement et de nombreuses mesures ont été prises pour la mettre en application par les gouvernements dirigés par Gaston Flosse. Ainsi la solidarité entre les Polynésiens des Iles du Vent et ceux des archipels s'exprime par exemple, par la prise en charge du coût du transport de l'eau en bouteilles à destination des Tuamotu, la mise en place d'un fonds de péréquation pour les hydrocarbures...

... afin que leur transport ne pèse pas sur les prix. De même les produits de première nécessité ont un prix uniforme dans toutes les îles. La mise en place du Régime de Solidarité Territorial (RST) en 1995 a été une avancée considérable car elle a donné une protection sociale aux Polynésiens les plus modestes, en cas de maladie, de handicap, de charges de famille ou de vieillesse sans revenus. Par exemple, les droits en assurance-maladie sont identiques pour tous les Polynésiens quelque soient leur âge, leur activité, leur niveau de revenus. L'hospitalisation, les évacuations sanitaires intérieures comme internationales sont gratuites quelle que soit l'île de résidence. Dans le même esprit d'entraide, un revenu minimum est garanti à toute personne âgée sans ressources à partir de 60 ans et aux personnes reconnues handicapées sans revenus. Le RST qui coûte 20 milliards par an est financé par la solidarité de l'Etat à hauteur de 20% et par la solidarité entre Polynésiens –notamment la CST (contribution de solidarité territoriale) que paient ceux qui bénéficient de revenus réguliers supérieurs à 150 000 F. La solidarité s'exerce aussi à travers la politique du logement social – fare MTR, logements collectifs, aide familiale au logement . La gratuité d'accès à l'éducation donne à tous les enfants Polynésiens la chance de l'instruction, de la formation et de l'insertion économique et sociale. Aujourd'hui 100% des enfants vont à l'école dès l'âge de 4 ans et la scolarité s'allonge régulièrement au-delà de l'âge de la scolarité obligatoire (16 ans). De plus les gouvernements Tahoera'a ont complété les soutiens aux familles par l'attribution de bourses, des transports scolaires gratuits, des aides à la scolarité. Les augmentations successives du SMIG décidées par les gouvernements de Gaston Flosse, entre 1992 et début 2005 (de 495,33 F à 739,65 F/heure) ont apporté un gain net de pouvoir d'achat de l'ordre de 33% aux salariés payés au SMIG pendant cette période. C'est ainsi qu'a été créé au fur et à mesure des années un socle commun garanti dans les domaines de la santé, de l'éducation, du logement et du travail, si essentiels pour améliorer les conditions de vie des Polynésiens.

Facebook

Restons connectés sur notre page officielle !

Tahoeraa Huiraatira

Actualités

Restez informés : Newsletter / RSS