Logo du Tahoeraa Huiraatira
Contactez nous Rejoignez nous Soutenez nous Votre Newsletter
  • Inscrivez vous à notre Newsletter pour la recevoir par email.

Les réalisations

  • Twitter
  • Facebook
Le développement durable de l'économie polynésienne et l'épanouissement de son autonomie sont indissociables de la poursuite du processus " d'océanisation des cadres ". Les gouvernements Tahoera'a Huiraatira se sont constamment attachés à mettre en place les moyens de cette prise de responsabilités des affaires polynésiennes par les Polynésiens, avec cependant une exigence de maintien de la qualité des responsables. L'encadrement polynésien, dans le secteur public comme...
... dans le secteur privé passe pour une large part par le développement des formations universitaires. La décision de l'Etat d'implanter l'Université de la Polynésie française (UPF) sur le campus d'Outumaoro à Punaauia a consacré le processus initié par la création d'un petit centre universitaire à Pirae dans les années 80. Aujourd'hui l'UPF accueille environ 1 500 étudiants dans les filières des sciences humaines, de lettres et langues, de sciences, de droit et économie, auxquels il convient d'ajouter les effectifs de la formation continue qui donne aux adultes des chances renouvelées de promotion sociale. De la même façon Edouard Fritch, vice-président chargé de l'emploi dans les derniers gouvernements du président Flosse a jeté les bases de la procédure de validation des acquis de l'expérience (VAE), voie de la reconnaissance des compétences résultant de la pratique.
 
Le Président Gaston Flosse a su convaincre l'Etat de développer une filière universitaire originale de langues et civilisations polynésiennes qui consacre la reconnaissance de la place du reo maohi et garantit la formation des futurs enseignants et spécialistes du domaine, à l'égal des autres disciplines universitaires. Le gouvernement polynésien est également intervenu auprès des autorités de l'Etat pour que se mette en place en 2003 la première année universitaire des études médicales (PCEM1), étape décisive pour former nos jeunes aux métiers les plus qualifiés du secteur de la santé.
 
En 2003 la création des bourses majorées est venue complétée la palette des bourses universitaires existantes, afin d'accélérer la formation d'une élite polynésienne qualifiée et d'inciter les jeunes étudiants à choisir des métiers et des spécialisations dans lesquels nous nous trouvons en déficit.
 

Facebook

Restons connectés sur notre page officielle !

Tahoeraa Huiraatira

Actualités

Restez informés : Newsletter / RSS

BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2019

BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2019

Articles
Le 28/12/2018