Logo du Tahoeraa Huiraatira
Contactez nous Rejoignez nous Soutenez nous Votre Newsletter
  • Inscrivez vous à notre Newsletter pour la recevoir par email.

Questions au Gouvernement

Le Mardi 17 Aout 2004
  • Twitter
  • Facebook

Adressée à Monsieur le Président de la Polynésie française par Monsieur Edouard FRITCH, Représentant et Président du Groupe « Tahoeraa Huiraatira » à l’Assemblée de la Polynésie française, au nom du groupe « Tahoeraa Huiraatira ».

Monsieur le Président,

Vous venez d’effectuer une mission à Paris en compagnie d’une délégation d’une quarantaine de personnes. Compte-tenu de ce que nous avons pu lire dans la presse et suivant vos propres déclarations, je constate que ce déplacement que vous avez qualifié de « très satisfaisant » n’a débouché sur rien de concret. Pour être cru, je dirais que votre mission et celle de vos nombreux collaborateurs, est un échec total.

A ce jour, vous n’avez pas obtenu les crédits pour le renouvellement de la convention solidarité. C’est-à-dire que le RST sera déficitaire de 3,2 milliards en 2004.

De même, vous n’avez rien obtenu pour le financement par l’Etat du nouvel hôpital.

Vous deviez également exiger de l’Etat le paiement immédiat de la dette laissée par les socialistes, soit 25 milliards. Vous n’avez rien obtenu de mieux que ce que le précédent gouvernement avait déjà négocié, soit un remboursement sur 7 ans.

Vous deviez également demander à l’Etat de financer l’indemnité de la mère au foyer : vous n’avez rien obtenu. Pire, vous n’avez pas saisi l’opportunité qui vous était offerte par Mme Girardin de continuer les démarches pour le renouvellement du contrat de développement. Vous accusez le Tahoeraa Huiraatira de n’avoir rien fait pour le renouvellement de ce contrat, mais c’est faux. Vous savez bien que les démarches ont été entreprises et que la Charte de Tahiti Nui 2015 s’inscrivait dans ce cadre.

Monsieur le Président, pouvez-vous confirmer aux Polynésiens qu’en raison de votre méconnaissance des dossiers et de votre incompétence, ils vont devoir se « serrer la ceinture ». Pouvez-vous également nous dire ce que vous entendez par ces termes : comptez-vous instaurer de nouvelles taxes, mettre en place l’impôt sur le revenu ou supprimer le RST ?

Facebook

Restons connectés sur notre page officielle !

Tahoeraa Huiraatira

Actualités

Restez informés : Newsletter / RSS