Logo du Tahoeraa Huiraatira
Contactez nous Rejoignez nous Soutenez nous Votre Newsletter
  • Inscrivez vous à notre Newsletter pour la recevoir par email.

Les articles

Le Mercredi 30 Janvier 2008
  • Twitter
  • Facebook
Remarquable intervention de Nicole Bouteau
Ecoutez l'interview 
En interview sur Radio Maohi ce 30 janvier midi, Nicole Bouteau est à l'antenne avec Teiki. Nicole bouteau a donc confirmé, qu'alors que Christian Estrosi s'en défend depuis des mois et des semaines, il l'a appelée pour qu'elle rejoigne le parti de Gaston Tong Sang. Si ce n'est pas de l'interventionnisme ? " Je voudrais savoir pourquoi il ne m'a pas appelée le lendemain des législatives alors que nous avions fait un bon score. Moi je n'ai pas envie de cautionner une nouvelle fois cette situation où l'on ne sait pas où l'on va. Nous avons entendu le message des électeurs. Ce qui risque de se passer c'est de nouveau une situation d'instabilité. Normalement au premier tour on votait par conviction et au deuxième tour on votait pour un candidat. Ce n'est pas du tout ce qui va se passer puisque c'est encore dans le dos des électeurs que la majorité va se construire ". Nicole Bouteau regrette  ...
l'interventionnisme politique du gouvernement central. Elle fait néanmoins le distinguo entre l'Etat, le gouvernement central et une majorité nationale qui essaie de composer une majorité locale qui sort du même camp. Elle le regrette car rien n'est changé depuis des années et la rupture prônée par Nicolas Sarkozy ne s'applique pas à notre pays et sous le couvert ultra-brite, très souriant et très poli les méthodes sont les mêmes.

En ce qui concerne la position des représentants marquisiens, on risque d'assister à un démantèlement de notre pays. Et pourquoi demain ce ne sont pas les Australes ou les îles sous le vent qui demanderont leur rattachement direct à la métropole. Tant que la décentralisation ne sera pas mise en place dans notre pays. Nous assistons encore une fois à l'interventionnisme de l'Etat.

Le parti de Nicole Bouteau représente 6000 voix, ce n'est pas rien. Elle se dit extrêmement fière des résultats obtenus.

La proposition de Gaston Tong Sang ne marque pas cette rupture. Son parti regroupe 8 formations politiques. Tous ceux qui ont été à l'origine de l'instabilité depuis 4 ans sont dans cette alliance.
" Pourtant, nous étions prêt à nous mettre ensemble avec tous les autonomiste pour créer un socle de stabilité. Nous n'appelons pas à voter To Tatou Ai'a. Cela nous coûte notre présence à l'Assemblée. Cela va être dur, j'en ai conscience ".

A l'écoute des arguments de Nicole Bouteau on comprend mieux pourquoi elle a été choquée par l'intervention de Christian Estrosi et pourquoi, pour elle, il était hors de question de rejoindre Gaston Tong Sang qui est entouré d'un nombre conséquent de personnages peu recommandables.