Logo du Tahoeraa Huiraatira
Contactez nous Rejoignez nous Soutenez nous Votre Newsletter
  • Inscrivez vous à notre Newsletter pour la recevoir par email.

Conférences de Presse

Le Mardi 24 Avril 2007
  • Twitter
  • Facebook
Edouard Fritch : analyse des résultats 1er tour de l´élection présidentielle 2007
Le taux de participation (69,12%) est en nette progression par rapport aux précédents scrutins des 1er tour de 2002 (51,8%) et de 1995 (50,8%). La participation est en hausse d'un peu plus de 17 points par rapport à 2002.  C'est la conséquence de l'enjeu de ce scrutin : un enjeu pour la France ; un enjeu pour la Polynésie française. C'est la conséquence aussi de l'augmentation du nombre d'inscrits (+12,4% soit 18.555 nouveaux électeurs)  ...

mais surtout de la participation,  pour la première fois, du Tavini Huiraatira. Le Tavini s'est impliqué dans cette campagne de manière très active, démesurée même, en appelant ses militants à voter pour Ségolène Royal. Cette augmentation de 17 points de la participation vient donc souligner l'apport relativement faible du Tavini, que l'on retrouve dans le différentiel des résultats entre Jospin en 2002 (24,71%) et Royal en 2007 (41,03%), soit un différentiel comparable de 16,32 points.
Sur ce point, c'est un premier échec pour Oscar Temaru qui a engagé toutes ses forces dans ce scrutin dont il a voulu faire un plébiscite personnel. 
RESULTATS GLOBAUX
 
Avec près de 52.000 voix (51.885), Nicolas Sarkozy arrive largement en tête devant Ségolène Royal qui comptabilise 47.821 suffrages.
On comprend la déception d'Oscar Temaru qui avait annoncé partout que Ségolène Royal serait en tête.
Bien sûr, nous aurions souhaité que Nicolas Sarkozy passe la barre des 50% dès le 1er tour. Il atteint  quand même plus de 45% des suffrages exprimés, ce qui est un bon score. Mais nous sommes confiants pour le deuxième tour.
Nous sommes confiants parce qu'il faut bien le dire – et c'est le constat qu'a fait même Jacqui Drollet dans Les Nouvelles d'hier-  pour ce premier tour, nous n'avons pas mené les campagnes habituelles du Tahoeraa. Nos partenaires autonomistes ont également reconnu qu'ils ne s'étaient pas beaucoup investis.
 
En face de nous, Oscar Temaru a dépensé plusieurs dizaines de millions pour battre campagne dans toute la Polynésie française depuis le mois de juillet dernier, lorsqu'il a annoncé son soutien à Ségolène Royal.
 
Par ailleurs, nos électeurs traditionnels, surtout dans les archipels, ont pu être perturbés par les divergences au sein de la majorité.
 
RESULTATS IDV
 
Aux îles du vent, Nicolas Sarkozy fait un score quasi identique à celui qu'il a fait pour l'ensemble de la Polynésie. Par contre, le score de Ségolène Royal est inférieur de 1 point à sa moyenne enregistrée en Polynésie.
 
Là encore, c'est un échec pour Oscar Temaru, puisque dans la circonscription où il est sensé faire le plus de voix, c'est là que Ségolène Royal enregistre proportionnellement son plus mauvais score (40,79%), mis à part les Tuamotu de l'Est (37%). Comparé aux territoriales de 2005, l'UPLD a perdu plus de 6600 voix. Une contre-performance enregistrée également à Faa'a, chez lui, où il perd 1500 voix.
 
Bien sûr, les élections territoriales et l'élection présidentielle ne sont pas de même nature, mais c'est pour l'heure le seul élément de comparaison des scrutins que nous ayons puisque c'est la première fois que le Tavini participe à une élection " française ".
 
Et si on pouvait également isoler les voix socialistes qui n'ont pas voté pour l'UPLD en 2005, la dégringolade serait encore plus importante.
 
La victoire de Sarkozy aux Iles du Vent, c'est aussi l'échec patent d'Oscar Temaru.
 
RESULTATS ISLV
 
Les résultats des Iles-sous-le-Vent sont beaucoup plus contrastés puisque Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal font pratiquement jeu égal. Notre candidat n'a une avance que de 50 voix.
 
Ségolène Royal arrive normalement en tête à Uturoa et Tahaa, deux communes tenues par l'UPLD. Par contre, il faut souligner le bon travail de Lana et Cyril Tetuanui à Tumaraa puisque, dans cette commune UPLD, c'est Nicolas Sarkozy qui arrive en tête.
 
Par contre, à Huahine, c'est Ségolène Royal qui est devant, ce qui est plus surprenant puisque c'est à la fois la commune de Marcelin Lisan et de Hiro Tefaarere.
 
Comment interpréter ces résultats des Raromatai ?
 
C'est vrai que l'UPLD a fait une campagne très active sur le terrain, ils ont multiplié les réunions, alors que les représentants de la majorité et Gaston Tong Sang étaient plus souvent présents à Papeete que sur leurs terres d'élection.
 
Il y a bien sûr les petits problèmes au sein de la majorité et du Tahoeraa avec ce groupe Raromatai qui ont du également influer. Est-ce qu'il y a eu un vote sanction, est-ce que nos électeurs se sont sentis délaissés ? Est-ce qu'il y a un effet " taui " à retardement ?
 
Je crois en tout cas qu'il va falloir nous mobiliser tous ensemble au deuxième tour pour reprendre la main.
 
 
RESULTATS TUAMOTU OUEST
 
Dans la circonscription de l'ouest des Tuamotu Nicolas Sarkozy est largement devancé par Ségolène Royal qui arrive en tête avec 500 voix d'écart.
 
Là, c'est certain, les électeurs ont été complètement déboussolés par l'attitude de certains de leurs élus, à commencer par Teina Maraeura. Le maire de Rangiroa est réputé pour savoir tenir sa circonscription, et pourtant c'est Ségolène Royal qui arrive en tête.
 
C'est vrai, là encore, que le Tavini a fait une campagne offensive aux Tuamotu. C'est vrai aussi que, depuis juillet 2006, Teina Maraeura a fait campagne pour Ségolène Royal et qu'il ne s'est prononcé en faveur de Sarkozy qu'il y a à peine un mois lors du congrès fondateur de son parti, Te Niu Hau Manahune.
 
Mais en fait, et selon les déclarations faites par Teina ce matin à RFO, nous apprenons qu'il n'a pas fait campagne pour Nicolas Sarkozy et qu'il essaie de masquer ce vote Royal en disant que c'est un vote anti-Tahoeraa. Ce n'est pas très cohérent, mais on comprend mieux pourquoi la candidate socialiste est arrivée en tête à Rangiroa.
 
S'il est vraiment loyal envers la majorité de Gaston Tong Sang, il lui appartient, dans les quinze jours qui viennent de repartir fermement en campagne pour afficher clairement sa position afin d'inverser cette tendance. Je pense que Nicolas Sarkozy peut revenir en tête dans cette circonscription au deuxième tour si chaque partenaire de la majorité s'implique vraiment. Je dis ça pour Teina, mais au vu des résultats dans certaines îles des autres archipels, il y a également de quoi se poser certaines questions sur le positionnement réel des élus de la plateforme.
 
TUAMOTU EST ET GAMBIER
 
C'est la circonscription où Nicolas Sarkozy a la majorité absolue dès le premier tour avec 54% des suffrages. Par contre, nous nous étonnons du score de Ségolène Royal à Napuka, où elle dépasse 76%.
 
Là, il y a un vrai problème puisque la mairesse, Mautaina Taki, suivante de liste de Miche Yip, fait partie de la majorité. On nous dit qu'elle a fait campagne pour la candidate socialiste. Si c'est vrai, je pense que ses amis doivent réagir et la ramener à la raison.
 
RESULTATS MARQUISES
 
Aux Marquises, Nicolas Sarkozy est en tête mais talonné par Ségolène Royal. C'est bien sûr à Nuku Hiva que la candidate socialiste enregistre son meilleur score puisque le maire, Benoît Kautai, qui a été UPLD avant de devenir vice-président de Te Niu Hau Manahune a appelé à voter pour Ségolène Royal. C'est d'ailleurs le score de cette commune qui fait que Ségolène Royal talonne Nicolas Sarkozy puisque dans toutes les autres communes, notre candidat arrive en tête, y compris à Ua Huka où Léon Lichtlé n'a pas réussi à convaincre une majorité de ses admin
  • Twitter
  • Facebook

Facebook

Restons connectés sur notre page officielle !

Tahoeraa Huiraatira