Logo du Tahoeraa Huiraatira
Contactez nous Rejoignez nous Soutenez nous Votre Newsletter
  • Inscrivez vous à notre Newsletter pour la recevoir par email.

La vie du mouvement

Le Jeudi 24 Janvier 2008
  • Twitter
  • Facebook
Pirae : un triomphe pour le Tahoeara Huiraatira
Pirae, berceau du Tahoeraa, a organisé, jeudi 24 janvier 2008, une réunion d'information dans la salle des jeunes de la commune. Etaient présents, le Sénateur Gaston Flosse, Edouard Fritch, maire de la ville, Lucie Lucas, Chantal Galenon, Mathilda Laille, Armelle Merceron et Teva Rohfritsch. Cette magnifique soirée, placée sous le signe du fei, était animée par un brillant orchestre et animée par Gustave de Radio maohi. On imagine sans peine les 400 personnes présentes, fidèles entre les fidèles, vibrantes de ....

tout cœur pour leur parti. Il n'était même pas utile de demander qui sortira vainqueur du scrutin du 27 janvier, un seul cri retentit  " le Tahoeraa Huiraatira ".Les différents intervenants n'ont pas manqué de reprendre les thèmes énoncés lors de chaque meeting et qui expliquent clairement que seul le retour du Tahoeraa aux affaires permettra de sortir le pays, rapidement, de la crise dans laquelle il stagne depuis 3 ans. Le plus urgent sera de remettre la Polynésie sur les rails et de redonner confiance aux investisseurs.
Gaston Flosse dans une intervention vigoureuse a rappelé : " nous savons tous qu'il est urgent de relancer rapidement notre économie, de donner du travail à nos entreprises et de la confiance aux investisseurs et à tous les acteurs économiques. Nous sommes évidemment prêts à le faire. Teva Rohfritsch vous exposera les mesures que nous sommes prêts à prendre très rapidement. Pourtant, vous le savez, dans notre programme et dans notre campagne électorale nous donnons une priorité absolue à la solidarité sociale. Je crois que c'est nécessaire. La Polynésie française, grâce à son appartenance à la nation française, est, globalement, un pays prospère, et même un pays exceptionnellement prospère, parmi les Etats du Pacifique. Mais le nombre de Polynésiens exclus de cette prospérité est beaucoup trop élevé et ne cesse de croître depuis 4 ans. Il y a actuellement 52 000 personnes, c'est-à-dire un Polynésien sur 5, qui relève du Régime de Solidarité, le R.S.T. Il s'agit de familles qui ont un revenu inférieur à 87 000F par mois. Nous ne pouvons pas continuer ainsi. Notre société finira par exploser et l'indépendance deviendra inévitable. Nous devons donner à tous les Polynésiens leur juste part de la prospérité collective. Cela ne peut pas se faire en quelques jours, ni en quelques mois. Mais nous avons prévu des mesures d'urgence dont vous trouverez les détails dans notre programme ".
Le doute n'est plus permis. Les hésitations encore moins. . A l'approche d'un moment historique pour l'avenir de la Polynésie, toutes les forces du Tahoeraa doivent être unies et voter d'un seul élan pour le parti orange. Le message a été parfaitement compris par l'assistance qui a applaudi à tout rompre.

Cette soirée d'information et de fête, s'est terminée par un feu roulant de questions adressées aux personnalités présentes et auxquelles il fut répondu franchement et complètement.