Logo du Tahoeraa Huiraatira
Contactez nous Rejoignez nous Soutenez nous Votre Newsletter
  • Inscrivez vous à notre Newsletter pour la recevoir par email.

La vie du mouvement

Le Mercredi 23 Janvier 2008
  • Twitter
  • Facebook
Mahina fait bloc derrière Gaston Flosse
Meeting après meeting, plus le scrutin du 27 janvier se rapproche et plus les militants et sympathisants sont nombreux lors des réunions d'information organisées par le Tahoeraa Huiraatira. Celle du 23 janvier 2008 a rassemblé près de 400 personnes. Cette fédération très importante est menée par Nicolas Sanquer et Lucie Lucas, figurant tous les deux sur la liste des candidats à l'assemblée de Polynésie. Ces deux personnalités de Mahina on ...

soulevé l'enthousiasme dès leur arrivée.
On notait par ailleurs la présence de Armelle Merceron, Jonas Tahuaitu, Edwin Faua, Teva Rofritsch et Mike Villierme.
Compte tenu de la proximité du scrutin, chaque intervenant a mis l'accent avec force, sur la nécessité pour chaque militant et sympathisant de voter massivement dès le premier tour. Nicolas Sanquer , Lucie Lucas et Armelle Merceron ont tour à tour envoyé un message fort à tous et surtout, à ceux qui veulent que soient mis en pratique les idéaux du Tahoeraa. En outre, ils veulent que soit mis fin au chaos social et économique qui prévaut en Polynésie depuis 3 ans.

Puis ce fut au tour de Gaston Flosse de s'exprimer " Nous ne pouvons pas continuer ainsi. Notre société finira par exploser et l'indépendance deviendra inévitable. Nous devons donner à tous les Polynésiens leur juste part de la prospérité collective. Cela ne peut pas se faire en quelques jours, ni en quelques mois. Mais nous avons prévu des mesures d'urgence dont vous trouverez les détails dans notre programme.
Tout le monde peut parler de solidarité sociale et décréter que c'est une priorité. Le problème, c'est que l'action sociale coûte cher. Si on la finance par l'impôt, on augmente le coût de la vie que nous voulons réduire et on freine la croissance économique que nous voulons accélérer. Alors, comment faire ? Réduire les dépenses des pouvoirs publics ? Nous le ferons, si nous sommes élus. Nous n'avons pas oublié les leçons de 2004. Mais, honnêtement, cela ne peut pas suffire. Il n'y aura pas de création d'impôts nouveaux ni d'augmentation de la fiscalité existante. Nous redéploierons les aides de l'Etat. Depuis 4 ans de nombreuses conventions ont été négligées, le contrat de développement n'a pas été renouvelé, la DGDE n'a pas été adaptée en fonction de l'évolution des besoins. Oscar Temaru n'a pas voulu négocier avec l'Etat et Gaston Tong Sang n'a pas su le faire ; il s'est laissé dicter par Paris un projet de contrat qui ne correspond à aucune de nos priorités et que l'Assemblée a dû rejeter "
Il est clair que seul les femmes et hommes d'expérience du Tahoeraa pourront être immédiatement opérationnels et redonner à la Polynésie tout l'éclat qu'elle a connu jusqu'en 2004. Gaston Flosse a tracé Les grandes lignes du programme du parti dont la colonne vertébrale est l'urgence du social.
La population de Mahina est particulièrement motivée et les nombreux militants présents n'ont pas manqué de profiter de cette proximité avec les personnalités afin de poser de nombreuses questions Auxquelles il a été répondu le plus complètement possible.

  • Twitter
  • Facebook

Facebook

Restons connectés sur notre page officielle !

Tahoeraa Huiraatira