Logo du Tahoeraa Huiraatira
Contactez nous Rejoignez nous Soutenez nous Votre Newsletter
  • Inscrivez vous à notre Newsletter pour la recevoir par email.

Les interventions

Le Jeudi 9 Novembre 2017
  • Twitter
  • Facebook
Intervention de M. Michel LEBOUCHER à l´Assemblée de la Polynésie française
Projet de loi du pays relatif à l'exercice de la plongée subaquatique de loisir
Ia orana, Il nous est demandé d'approuver un projet de loi du pays portant sur l'exercice de la plongée subaquatique de loisir. Réformer la réglementation en vigueur dans le secteur de la plongée, s'inscrit dans une logique de modernisation et d'adaptation, figurant d'ailleurs parmi les axes du schéma directeur de développement du tourisme en POLYNESIE.

L'objectif affiché du gouvernement à travers ce projet est, par cette réforme ;
- de rénover un texte – datant de 1992 – devenu a fortiori obsolète,
- de favoriser également l'emploi des polynésiens dans ce secteur porteur,
- et au passage, de répondre aux exigences de sécurité applicables aux professionnels et pratiquants occasionnels.


Plus synthétiquement, il y est proposé pour cela, d'harmoniser notre réglementation en homogénéisant les pratiques nationales et internationales.

Ces nouvelles dispositions devraient permettre, selon le gouvernement, de développer le marché de niche qu'est la plongée en Polynésie.
Il s'agit d'ailleurs d'un marché touristique en progression constante.
Notre beau pays peut en effet se vanter de disposer de sites de plongé exceptionnels, réputés à l'internationale.
Les Tuamotu notamment, proposent des sites de classe mondiale qui attirent plongeurs, vidéastes et photographes sous-marins du monde entier.

Néanmoins, concernant cette réglementation nouvelle, et en dépit de ces bonnes intentions affichées par le gouvernement, il demeure certains points de difficultés ayant d'ailleurs fait dernièrement, polémique.

Ce texte, a fait couler de l'encre, et cela, avant même qu'il n'atteigne les bancs de notre assemblée.

Le gouvernement a sûrement eu connaissance des raisons du mécontentement des professionnels du secteur, mécontentement concernant diverses mesures, dont celles relatives a priori, aux conditions d'autorisations d'exercice de la profession.

Aucun expert du domaine de la plongée, à part quelques pratiquants de loisirs et l'équipe technique du ministère étaient malheureusement présents en commission législative, pour nous éclairer sur ces objections, justifiées ou non. 

Or, vous nous aviez confirmé la consultation des représentants du milieu, ce que les réactions d'opposition que l'on voit aujourd'hui semblent, elles, réfuter, ou du moins discréditer.

En commission encore, vous nous aviez expliqué vouloir réglementer le secteur afin de favoriser la pratique de ce loisir et ainsi stimuler l'attractivité de notre destination pour les touristes épris de nature aquatique.

Cette démarche ne peut qu'être soutenue, à la condition cependant, que le marché de l'emploi local soit effectivement préservé et que la sécurité des pratiquants soit garantie.

Aussi, au vu du remue-ménage que ce texte provoque chez nos plongeurs, j'ai l'impression que tout n'est pas très clair sur ce dossier.

Si sur le principe de rénover la réglementation datant de 1992, nous ne pouvons qu'adhérer, nous aimerions être rassurés et assurés sur le fait que, l'on ne vienne pas, par cette loi et les arrêtés d'application qui suivront, bouleverser tout le secteur et mettre en périls les emplois locaux.

Enfin en clair, j'aimerai surtout être rassuré(e)  sur le fait que l'on ne vienne pas ouvrir ici, une brèche et permettre aux moniteurs étrangers de s'installer !!

Cette assurance que j'espère obtenir du gouvernement conditionnera le vote de notre groupe sur ce dossier.

Je vous remercie de votre attention.
 

  • Twitter
  • Facebook