Logo du Tahoeraa Huiraatira
Contactez nous Rejoignez nous Soutenez nous Votre Newsletter
  • Inscrivez vous à notre Newsletter pour la recevoir par email.

Questions au Gouvernement

Le Jeudi 18 Juin 2009
  • Twitter
  • Facebook

Cette question, concernant la nomination de Jacques Derue  à la direction de l'Etablissement public d'aménagement et de développement (EAD), a été posée par le représentant Tahoeraa Huiraatira au président Oscar Temaru.  "La commission de contrôle budgétaire de notre assemblée a été récemment saisie d'une proposition de nomination de M. Jacques Derue à la direction de l'Etablissement public d'aménagement et de développement (EAD). Notre commission a émis un avis défavorable à cette proposition. La raison essentielle de cet avis défavorable tient dans le fait qu'il est tout à fait scandaleux de nommer à la tête de cet établissement une personne qui avait déjà occupé ces fonctions mais qui a fait l'objet d'un licenciement sous ..."

le gouvernement de M. Gaston Tong Sang et qui, à ce titre, a pu bénéficier de ce que l'on peut appeler un parachute doré de plus de 30 millions.
Alors que nos entreprises et qu'une grande partie de nos concitoyens sont en grande difficulté, vous n'avez pas tenu compte de cet avis de notre assemblée. Ainsi, une personne qui a avait été régulièrement rémunérée et de manière importante, qui a touché 30 millions pour son départ, va à nouveau retrouver son fauteuil directorial.

C'est une véritable dilapidation des fonds publics, et ce d'autant que nous n'avons pas entendu le moindre grief au sujet de M. Noble-Demay que vous venez de licencier pour recaser votre millionnaire qui, il est vrai a toutes les faveurs du ministre des Grands Travaux.
Aussi, Monsieur le Président, il nous apparaîtrait tout à fait moral, et surtout conforme à vos ambitions de bonne gestion des deniers publics, que vous demandiez à votre nouvelle recrue de rembourser la partie des 30 millions qui ne correspond pas aux indemnités légales de licenciement. Comptez-vous le faire ? Et comptez-vous également tenir un peu mieux compte des avis de la commission de contrôle budgétaire dès lors qu'il s'agit, pour vous, de prendre des décisions qui engagent les finances publiques ?

Facebook

Restons connectés sur notre page officielle !

Tahoeraa Huiraatira