Logo du Tahoeraa Huiraatira
Contactez nous Rejoignez nous Soutenez nous Votre Newsletter
  • Inscrivez vous à notre Newsletter pour la recevoir par email.

Conférences de Presse

Le Jeudi 12 Avril 2012
  • Twitter
  • Facebook
Les Polynésiens jugeront de l´incompétence de Temaru
Sitôt après la séance d’ouverture de la session administrative de l’assemblée, le groupe Tahoeraa a tenu  à faire part de sa réaction aux discours de Jacqui Drollet et d’Oscar Temaru.
En préambule, Gaston Flosse a tenu à expliquer pourquoi les élus du Tahoeraa ne s’étaient pas levés à l’invitation d’Oscar Temaru pour une minute de silence à la mémoire d’Ahmed Ben Bella, le premier président de l’Algérie décédé aujourd’hui.
« C’est grotesque d’observer une minute de silence pour un inconnu des Polynésiens qui n’a jamais rien fait pour notre pays ».
Le président du Tahoeraa a ensuite qualifié le discours de Jacqui Drollet comme étant « d’une indigence. Dans la situation dans laquelle est le pays, la situation de faillite, il vient nous parler du nombre d’heures....

 travaillées en commission. Est-ce que notre assemblée n’a pas son mot à dire sur la situation actuelle ».

 Pour Gaston Flosse, le discours du président de l’assemblée n’est pas autre chose qu’une échappatoire pour éviter de parler des vrais problèmes.

 Il en va de même du discours d’Oscar Temaru qui a vanté les mérites d’investisseurs chinois sur Hao. Pour Gaston Flosse, « peut-être que la Chine est un partenaire intéressant. Mais il ne faut pas venir nous parler d’élevage de poissons. J’espère qu’il n’a pas repris le projet de Temauri Foster qui est un échec. Il ne faut pas nous dire non plus que tout cela pourra se réaliser que si la France ne met pas son nez dedans. Les investissements étrangers, c’est la compétence du pays ».

 Intervenant à son tour, Edouard Fritch n’a pas manqué de rappeler « la capacité de retournement d’Oscar Temaru qui manifestait contre les Chinois et qui aujourd’hui semble les trouver très bons ». Il s’est également inquiété des véritables ambitions des investisseurs chinois, sachant que la Chine es intéressée par notre zone de pêche.

 Mais plus globalement, pour le président du Tahoeraa, Oscar Temaru ne cherche qu’une chose : « il veut faire rêver les polynésiens en vue des prochaines élections. Mais souvenons-nous des belles promesses de 2004 qui sont restées dans les limbes. Plus personne n’y croit. Ce que les Polynésiens attendent, ce sont des solutions concrètes pour redresser la situation financière, pour relancer l’économie. De tout cela, du tourisme, de la situation d’ATN, pas un mot ! Les Polynésiens jugeront de l’incompétence de ce gouvernement et de cette navigation à vue pour se maintenir en place»

Facebook

Restons connectés sur notre page officielle !

Tahoeraa Huiraatira

Actualités

Restez informés : Newsletter / RSS