Logo du Tahoeraa Huiraatira
Contactez nous Rejoignez nous Soutenez nous Votre Newsletter
  • Inscrivez vous à notre Newsletter pour la recevoir par email.

Conférences de Presse

Le Jeudi 7 Février 2008
  • Twitter
  • Facebook
Conférence de presse d´Edouard Fritch
A la suite de la démission de Michel Buillard, le Tahoeraa Huiraatira, par la voix d'Edouard Fritch, a tenu à s'exprimer sur ce qu'il considère comme une trahison et un mauvais coup porté par le maire de Papeete contre le parti qui l'a porté au plus hautes responsabilités.. Nous avons été informés hier après-midi par fax de la démission de Michel Buillard des instances du parti. Un fax qui ne donnait aucune explication. C'est une grande déception.Bien sûr, il y avait beaucoup de rumeurs autour du ...

député-maire disant qu'il était proche de Gaston Tong Sang.  Mais Michel n'a jamais dit qu'il soutiendrait Gaston Tong Sang pour ces élections territoriales.C'est vrai, il s'était mis en retrait de cette campagne. Il avait du mal à se positionner puisque, dans son équipe municipale, il y a des Tahoeraa, mais il y a aussi des gens de To Tatou Ai'a. Donc, nous avons pu comprendre qu'il ne souhaite pas directement s'impliquer.

 

Pourtant, à la veille du premier tour, lors de notre dernier meeting à Papeete, il était à nos côtés pour nous soutenir et a appelé à voter Tahoeraa Huiraatira.

Avant-hier encore, il recevait des gens dans son bureau et il leur a dit qu'il resterait Tahoeraa.

Donc, nous ne comprenons pas bien pourquoi il a brutalement changé d'attitude. Pourquoi il appelle aujourd'hui à voter pour To Tatou Ai'a. Pourquoi il dit qu'il n'a plus confiance dans le Tahoeraa,

Michel Buillard nous dit qu'il a espéré jusqu'au bout le rassemblement des autonomistes. Mais c'est justement quand le Tahoeraa prône le rassemblement des autonomistes qui est attendu par les électeurs que Michel Buillard choisi de nous tourner le dos, qu'il choisi de nous opposer les uns aux autres.

Quand il explique qu'il a appelé au rassemblement de tous les autonomistes au deuxième tour, je crains de ne pas l'avoir entendu. La seule personne qui nous ait demandé d'ouvrir la concertation entre tous les autonomistes, c'est Nicole Bouteau. Nous avons accepté de nous associer à sa démarche. Mais c'est Gaston Tong Sang qui a refusé cette ouverture. Et Nicole Bouteau a fait le constat public que, de tous les candidats, c'était Gaston Tong Sang qui était le plus fermé.

Maintenant Michel Buillard adopte la posture de ceux qui nous ont déjà quitté en fustigeant le dialogue avec Oscar Temaru. Il nous parle des accords de Tahiti Nui. Mais tout ça c'est du réchauffé, des faux prétextes pour essayer de justifier son retournement de dernière minute.

Qu'est-ce qui a changé depuis le mois de juillet lorsque le dialogue Flosse Temaru a été mis sur la place publique ? Michel n'était pas d'accord, il l'a exprimé publiquement lors du grand conseil, mais il est resté fidèle au Tahoeraa. Et tout à coup, il se serait aperçu que vraiment le Tahoeraa était devenu infréquentable et dangereux pour le Pays ?

Je suis vraiment triste que Michel, avec qui j'ai grandi au sein du Tahoeraa, utilise de tels arguments.

Cette attitude est incohérente. En tout cas, ce n'est pas une attitude courageuse. C'est plutôt de la lâcheté que de nous abandonner à la veille du second tour et après que nous ayons subit un revers électoral.

Je crois que personne ne sera dupe des réelles motivations du maire de Papeete. En se prononçant pour To Tatou Ai'a qui a fait un meilleurs score que le Tahoeraa dans la capitale, il espère sauver sa mairie. On est plus proche des petits calculs que de la morale politique. Tout le reste n'est qu'habillage.

Pour conclure, je fais appel aux militants du Tahoeraa. Je leur dis que j'ai la volonté de sauver notre équipe, que j'y crois encore. C'est ensemble, même sans tous ces barons du Tahoeraa qui, trop pressés nous ont quitté, que nous allons porter notre mouvement vers le renouveau

 

  • Twitter
  • Facebook

Facebook

Restons connectés sur notre page officielle !

Tahoeraa Huiraatira