Logo du Tahoeraa Huiraatira
Contactez nous Rejoignez nous Soutenez nous Votre Newsletter
  • Inscrivez vous à notre Newsletter pour la recevoir par email.

La vie du mouvement

Le Lundi 16 Avril 2018
  • Twitter
  • Facebook
En marche, pour reconquérir Pirae !
Le Président Gaston Flosse a été accueilli très chaleureusement ce lundi 16 avril, sous le préau de l'école Pirae Centre, où l'attendaient plus de 400 personnes. Il était accompagné de Geffry Salmon et Teura Iriti, mais également des candidats de la section 1 menée par Vaiata Friedman, actuelle représentante à l'Assemblée de la Polynésie et de présidents de fédérations de Tahiti. Comme de coutume désormais, Bruno Sandras et Romeo Tauraa étaient également présents.

La commune de Pirae, berceau du Tahoeraa Huiraatira, compose effectivement la première section de la circonscription électorale, avec les communes de Arue, Papeete et Moorea-Maiao. 13 sièges sont à pourvoir. Cette réunion, à quelques jours du premier tour des élections, a donc pour objectif principal de diffuser et expliquer au plus grand nombre d'électeurs, notamment les indécis, le programme général, ainsi que les 12 actions d'urgence du parti.

Les militants présents ce lundi soir étaient réjouis et honorés de la présence de Gaston Flosse : il est toujours considéré comme le " tavana metua " de la commune, pour avoir été le premier Maire de Pirae pendant 35 ans.

Après la projection des vidéos de campagne et la présentation des actions d'urgence, les militants ont exprimé leur mécontentement à l'égard de Edouard Fritch, qui contre toutes attentes, a lui aussi trahi Gaston Flosse, son mentor en politique en 2014. " Il est aujourd'hui Maire de Pirae, grâce au Tahoeraa Huiraatira. Il est devenu Président de l'Assemblée de la Polynésie, puis Président du Pays, grâce aux électeurs du parti orange qu'il dénigre maintenant ! " s'est exclamée une militante désabusée.

A cet égard, le Président Gaston Flosse a rappelé l'époque où il était encore Maire de Pirae et que le jeune Edouard, qui vivait encore à Mahina, faisait ses premiers pas en politique. Il s'est présenté aux élections communales, qu'il a successivement perdues 3 fois, bien qu'il soit un enfant de Mahina !

Suite à ces échecs flagrants, en 2001, Gaston Flosse a démissionné de sa fonction de Maire pour la lui céder, en dépit des vives critiques des habitants de Pirae, qui considérait alors Edouard Fritch comme un " Hotu painu " ou étranger ! Son incompétence lui a fait perdre la commune de Pirae en 2008, pourtant considéré comme le bastion orange. Beatrice Vernaudon est devenue Maire de Pirae jusqu'en mars 2014, où la machine de guerre du Tahoeraa a tout mis en œuvre, pour récupérer la commune et rasseoir Edouard Fritch à sa tête !

Quelle erreur ne fut-elle pas, après la sordide trahison en septembre 2014, de celui qui a vécu, toute sa vie durant, grâce au fait du roi ! Encore plus écœurant, les publications et messages qui sont aujourd'hui téléguidés par le Tapura, pour détruire Gaston Flosse, alors qu'il n'est même pas candidat aux élections. Le Président a fait part aux militants de ces pratiques, preuve à l'appui.

En conclusion de la réunion, Bruno Sandras a lancé un message de guerre : " Nous n'allons pas nous laisser faire ! Nous vaincrons leur médiocrité ! Nous gagnerons ces élections ! Le Tahoeraa reprendra la commune de Pirae, qui est entre les mains d'un " Hotu painu ! "

  • Twitter
  • Facebook

Facebook

Restons connectés sur notre page officielle !

Tahoeraa Huiraatira