Logo du Tahoeraa Huiraatira
Contactez nous Rejoignez nous Soutenez nous Votre Newsletter
  • Inscrivez vous à notre Newsletter pour la recevoir par email.

La vie du mouvement

Le Lundi 3 Avril 2017
  • Twitter
  • Facebook
Rimatara et Rurutu fervents supporteurs du désenclavement
C'est avec une grande chaleur humaine que la délégation du " Tahoeraa Huiraatira " a été accueillie à Rimatara et à Rurutu du lundi 3 avril au vendredi 7 avril 2017. Teura IRITI candidate de la seconde circonscription (communes d'Hitiaa O Te Ra, Mahina, Paea, Papara, Raivavae, Rapa, Rimatara, Rurutu, Taiarapu-Est, Taiarapu-Ouest, Teva I Uta et Tubuai) a sillonné ces deux îles de l'archipel des Australes en compagnie de notre élue à l'Assemblée de Polynésie française, Yolande VIRIAMU et de Charles ATGER. Bientôt rejointe par le Président Gaston  FLOSSE, la délégation a rencontré un grand nombre de familles et a recueilli leurs doléances.

Teura Iriti a clairement expliqué le rôle du député et défini le programme que le " Tahoeraa Huiraatira " entend défendre, bec et ongles, à l'Assemblée nationale. Nos compatriotes des Tuhaa pae, ont été tout particulièrement sensibles au projet de continuité territoriale inter-îles, que porte le parti orange. Bien entendu, le coût de la vie majoré par rapport à Tahiti et le problème du chômage reviennent souvent dans les préoccupations. Une partie de la solution passe justement par le travail de nos députés, tant à l'assemblée nationale qu'auprès de tierce partie prenante. A ce titre, il est temps que la solidarité, dont la République doit témoigner envers les Polynésiens les plus démunis, soit clairement affirmée en posant ce principe dans la loi constitutionnelle et en précisant ses modalités dans la loi fondamentale.

Le Président a plus, particulièrement développé le nouveau projet de société mis en avant pour relancer le développement économique et empêcher le naufrage du fenua: celui de pays associé à la République. La Polynésie française peut-être associée à l'exercice des compétences de l'État: nationalité, droits civiques et libertés individuelles, défense, justice, police, sécurité, monnaie, trésor, lutte contre le blanchiment de capitaux, la politique étrangère, la sécurité maritime et aérienne, la fonction publique de l'État, le contrôle des élections et des référendums. La priorité de l'emploi local sera réaffirmée et concrétisée, tout comme la protection du patrimoine foncier et le règlement des litiges en matière foncière. Le statut de pays associé à la République permettra d'aller plus loin, sans remettre en cause notre appartenance à la République. Nous sommes Polynésiens, nous sommes Français et nous sommes citoyens de l'Union européenne.

Le seul regret de cette tournée est qu'elle fut trop courte pour rencontrer tous ceux qui souhaitaient rencontrer notre délégation.

Facebook

Restons connectés sur notre page officielle !

Tahoeraa Huiraatira

Actualités

Restez informés : Newsletter / RSS