Logo du Tahoeraa Huiraatira
Contactez nous Rejoignez nous Soutenez nous Votre Newsletter
  • Inscrivez vous à notre Newsletter pour la recevoir par email.

La vie du mouvement

Le Mardi 7 Mars 2017
  • Twitter
  • Facebook
Mataiea fer de lance de la reconquête à Teva I Uta
La population de la commune associée de Mataiea avait tenu à venir en nombre pour célébrer la visite du Metua Gaston FLOSSE et de la délégation du " Tahoeraa Huiraatira ". Effectivement, la ferveur des militants et la curiosité de nouveaux venus ont contribué au succès de cette réunion de campagne législative. Conduite par notre Président M.  Gaston FLOSSE, la délégation comptait notamment le député Jonas TAHUAITU, Mme Teura IRITI, candidate aux législatives pour la seconde circonscription, Présidente du groupe orange à l'assemblée de Polynésie-française, ancienne Sénatrice et Ministre de la solidarité et de la famille, en charge de la réforme de la protection sociale généralisée et des personnes vulnérables, [...]

[...] Mme Yolande VIRIAMU, Représentante à l'Apf, M. Tuanainai NARII Maire de Rapa, M. Jonathan TARIHAA Maire adjoint de Vairao, M. Gérard PARKER Maire adjoint de Teahupoo, M. Tetuanui HAMBLIN Maire adjoint de Toahotu, de très nombreux conseillers municipaux, d'indénombrables Présidents de section, Mme Manolita LY, Secrétaire générale du Parti, ancienne ministre de la solidarité et M. Charles ATGER, coordinateur de la campagne des législatives 2017, Mme Sylvana OLDHAM Présidente de la fédération de Mataiea, Mme Moenau BARBOS Présidente de la fédération de Hitiaa O Te Ra.

La candidate du Parti du Tumu fe'i, Mme Teura IRITI, a présenté les enjeux de cette élection législative et le travail d'équipe qu'entendent mener les prochains députés à l'assemblée nationale à Paris, notamment au sein de la capitale commission des lois. Afin de donner aux députés Polynésiens le maximum d'influence, il est absolument vital que les trois députés soient issus du " Tahoeraa Huiraatira " le parti qui a la meilleure expérience et qui a obtenu les plus grandes avancées statutaires et financières en faveur du fenua.

Le public a été captivé par le bilan éloquent des Présidences du Metua Gaston FLOSSE. Des plus ciblées aux plus impressionnantes réalisations, force est de constater que les gouvernements non Tahoeraa continuent à utiliser les outils forgés par le Président Gaston FLOSSE sans toutefois arriver à les maitriser avec le succès qu'il a connu et que tous lui reconnaissent.

L'auditoire de Mataiea, comme tous les soirs dans les différentes communes du fenua, a renouvelé sa reconnaissance pour l'œuvre accomplie et plébiscité un retour du Metua Gaston FLOSSE, seul à avoir la dimension d'un grand Chef d'État et à pouvoir mener le redressement économique et social auquel aspire le peuple Polynésien dans sa plus large diversité.

La candidate de la deuxième circonscription, Mme Teura IRITI, n'a pas fait de mystères sur les options pour redresser la situation catastrophique dans laquelle est englué le fenua. Toutes les options se trouvent dans le programme visionnaire du " Tahoeraa Huiraatira " et doivent être défendues à Paris par nos parlementaires et par le futur gouvernement Polynésien qui sortira des urnes en avril et mai 2018. Ambitieux et réalisable, il répond aux maux sociétaux (chômage, précarité, violence, logement) et aux défis économiques de la Polynésie-française. Ce programme du a reçu l'onction du suffrage universel en 2013. Lancé promptement et avec brio, celui-ci a été sournoisement dénaturé par une gouvernance FRITCH mesquine. Incapable de poursuivre l'œuvre du grand Metua, le pseudo Président FRITCH, n'a de cesse de se parjurer en déclarant être sur le point de lancer la construction de la ferme aquacole et du Mahana beach, pour ensuite se réfugier derrière un principe de patience. Rien, non rien de rien ne semble pouvoir émerger dans une Polynésie plongée, comme le royaume de la Belle au bois dormant, dans une léthargie mortifère où l'emploi et les entreprises se meurent. Le peuple en colère observe ce pseudo Président enfermé dans son égoïsme très peu " Présidentiel ", se complaire dans de stériles et interminables palabres.

A court de temps, les familles en proie à la dislocation du tissu socio-économique, n'en peuvent plus d'attendre des résultats économiques probants. Sans l'énergique politique de relance de l'activité par les grands travaux, les 55 000 chômeurs et les chefs d'entreprise constatent amèrement que le pessimisme est le seul horizon vers lequel tend ce gouvernement inapte et inepte. La situation de grand péril économique et social que connaît le fenua est aggravée par l'inconsistance des représentants de la Polynésie française dans les négociations avec l'État. Si les relations avec l'État doivent être empreintes de respect mutuel, les dirigeants du fenua doivent faire preuve d'un redoutable sens de la négociation et d'une âpreté au résultat final. Or que constate-t'on ? Les gouvernements non " Tahoeraa Huiraatira " ont tous accepté une régression de l'autonomie interne et une diminution significative des transferts financiers de l'État qui pourtant avaient fait l'objet de promesses solennelles en réparation du sacrifice consenti par les Polynésiens pendant les essais nucléaires du Pacifique. Le " Tahoeraa Huiraatira n'acceptera jamais de descendre en dessous des modalités et montants négociés entre Le Président de la République Jacques CHIRAC et le Président du gouvernement de la Polynésie-française Gaston FLOSSE. Près de 75 000 Polynésiens vivent en dessous du seuil de pauvreté. Hors la France considère anormal de laisser sur son sol des migrants non français vivre en dessous du seuil de pauvreté. Par contre laisser dépérir 75 000 citoyens français en Polynésie-française n'interpelle pas les " grandes âmes humanistes " parisiennes, qui restent sourdes aux demandes formulées en faveur d'une plus grande solidarité nationale.
Toutefois, ce programme doit être optimisé par un statut plus adapté aux nécessités d' " un pays libre, démocratique et fort, associé à la République ".
Les réponses à la crise systémique que connaît la Polynésie française se trouvent dans une  réactivité et une adéquation des mesures à prendre par des acteurs de proximité. L'éloignement des centres de décision est devenu un handicap bien trop lourd pour perdurer. Par contre, le statut doit prendre en compte l'attachement et le désir de rester français exprimé à chaque échéance électorale. De plus, dans un monde complexe en pleine recomposition géostratégique on remarque que les petits états non membres d'un ensemble puissant pèsent peu et subissent les décisions des autres puissances sans même être consultés.

Conscient de ses atouts, le fenua doit faire éclore et prospérer tous ces talents, connus et méconnus, en association avec la République française.

Le message du parti orange a été entendu par les habitants de la Mataiea et doit l'être encore davantage. Les élections législatives des samedis 3 et 17 juin 2017 sont cruciales. Les adultes inscrits sur les listes électorales doivent se mobiliser et faire l'effort de se déplacer afin d'envoyer un message cinglant au gouvernement FRITCH du " raz le bol " qui habite tant de Polynésiens. En votant pour Mme Teura IRITI dans la deuxième circonscription, Moana GREIG dans la première circonscription et Vincent DUBOIS dans la troisième circonscription, les électeurs mettront en place les députés les plus compétents possible pour défendre les Polynésiens et le fenua. Plus que jamais, le " Tahoeraa Huiraatira " se bat pour que la Polynésie devienne " un pays libre, démocratique et fort, associé à la République ".

  • Twitter
  • Facebook

Facebook

Restons connectés sur notre page officielle !

Tahoeraa Huiraatira

Actualités

Restez informés : Newsletter / RSS

Le flambeau brandit à Hotuarea

Le flambeau brandit à Hotuarea

Vie du Mouvement
Le 26/04/2017

Premier tour de l'élection présidentielle 2017

Premier tour de l'élection présidentielle 2017

Vie du Mouvement
Le 24/04/2017

Homologations en série sur la côte Est

Homologations en série sur la côte Est

Vie du Mouvement
Le 20/04/2017

Punavai opère sa mue et change de couleur

Punavai opère sa mue et change de couleur

Vie du Mouvement
Le 19/04/2017

LES VIDEOS

Youtube Tahoeraa Huiraatira Consultez notre chaîne Youtube Consultez nos archives vidéos ici

Voeux du nouvel an de Marcel Tuihani président de l'Assemblée de Polynésie française

1 Jan.
2017

Marcel Tuihani

Voeux du nouvel an 2017

Marcel Tuihani est l'invité de l'Hebdo en français du 11 décembre sur Polynésie 1ère

11 Déc.
2016

Marcel Tuihani

L'invité de l'Hebdo

Teura Iriti est l'invitée du journal télévisé de TNTV ce 24 novembre 2016

24 Nov.
2016

Teura Iriti

JTV : L'invitée du plateau