Logo du Tahoeraa Huiraatira
Contactez nous Rejoignez nous Soutenez nous Votre Newsletter
  • Inscrivez vous à notre Newsletter pour la recevoir par email.

Les interventions

Le Mercredi 12 Septembre 2018
  • Twitter
  • Facebook
Intervention de Vaitea LE GAYIC à l´Assemblée de la Polynésie française
Projet de délibération portant approbation du projet d'avenant financier 2018 à la convention n40-12 du 7 mars 2012 relative au concours financier de l'Etat au développement de l'agriculture en PF.
Ia ora na, Notre assemblée est saisie aux fins d'examiner un projet de délibération portant approbation du projet d'avenant financier 2018 à la convention n°40-12 du 7 mars 2012 relative au concours financier de l'Etat au développement de l'agriculture en Polynésie française.

Ce concours financier ne peut être employé que pour financer des dépenses de personnel, des dépenses portant sur des interventions d'expertise et de formation, des travaux de recherche ou des études permettant la réalisation d'objectifs qui concourent notamment à l'accroissement de la couverture de la consommation locale de produits agricoles, alimentaires et non alimentaires, la réalisation d'expérimentation dans le domaine de la recherche agronomique ou la vulgarisation de techniques culturales et de conduite d'élevage.

Le montant de la dotation est déterminé annuellement. Toutefois, il ne peut plafonner 60 millions Fcfp.
De 2012 à 2017, les subventions versées par l'Etat se sont élevées à 343 millions Fcfp, dont 53,7 millions Fcfp au titre de l'exercice 2017.

Le présent avenant prévoit une participation de l'Etat, à l'identique de 2017, soit un montant de 53.699.284 Fcfp qui sera versé en une seule fois, dans la limite des crédits disponibles.

Il convient de dire également que cette convention de financement permet le recrutement d'agents au sein de la Direction de l'agriculture. Ainsi, pour l'année 2017, ce sont près de 47 personnes, toutes catégories professionnelles confondues, qui ont bénéficié de cette mesure de recrutement.

Voilà que les maires demandent à leur tour de pouvoir user de ce même bénéfice, afin de pouvoir recruter du personnel compétent en matière agricole. Cette idée devrait effectivement être creusée, car nous savons bien comme les communes se trouvent démunies en termes de personnels qualifiés spécialisés.

Je retiens par ailleurs, des discussions menées en commission, que près de 200 aides financières sur 900 demandes, ont été attribuées à des particuliers par la Direction de l'agriculture. Ce chiffre est trois fois supérieur que les années précédentes. On comprend dès lors que les cadeaux électoraux ont bien commencé dès 2017 !

Enfin, nous attendons de pied ferme le schéma directeur de l'agriculture, en cours d'élaboration et qui devrait être finalisé pour la fin de l'année 2019. Ce document, nous l'espérons, qu'il soit rédigé en collaboration avec l'ensemble des parties prenantes et qu'il permette de véritablement organiser la filière agricole.

Nous voterons favorablement à ce projet d'avenant.

Je vous remercie de votre attention.