Logo du Tahoeraa Huiraatira
Contactez nous Rejoignez nous Soutenez nous Votre Newsletter
  • Inscrivez vous à notre Newsletter pour la recevoir par email.

Les interventions

Le Jeudi 5 Juillet 2018
  • Twitter
  • Facebook
Intervention de M.Geffry SALMON à l´Assemblée de la Polynésie française
Projet de délibération portant approbation du compte financier de l'exercice 2017 du Musée de Tahiti et des Iles et affectation de son résultat
Ia ora na, à la lecture du rapport de présentation soumis à notre approbation, il peut être remarqué d'emblée la bonne tenue générale de l'exécution budgétaire et financière de cet établissement public pour l'année 2017.
Malgré, en effet, un sous dimensionnement patent en ressources humaines – il suffit pour s'en convaincre d'observer le recours régulier sur les années à des contrats temporaires - force est de constater, et donc d'apprécier, le dynamisme dont le musée a fait preuve.

Extrait de son intervention :

Qu'il s'agisse là des acquisitions et recollements, des expositions et manifestations, des animations ou son immersion dans la numérisation de sa communication et sa promotion.

Dans ce contexte, la dynamique ainsi impulsée et prolongée par une politique d'optimisation des dépenses de fonctionnement et de renforcement des ressources propres. Renforcement tirés principalement d'une fréquentation touristique et qui passe de 3000 à 6000 visiteurs entre 2016 et 2017 d'une part et du maintien de l'assiduité des populations scolaires d'autre part.

Le résultat de l'exécution budgétaire de l'exercice est excédentaire de 8.378.721 FCFP en section de fonctionnement et déficitaire de 30.707.754 FCFP en investissement, déficit, remarquons le, couvert par une diminution du fonds de roulement.

A bien y regarder toutefois, ce déficit s'expliquerait par un décalage observé entre le versement des dotations et l'exécution même des opérations. Ainsi, l'établissement a perçu des subventions en 2015 et 2016 pour des travaux qui n'ont été réalisés en définitive qu'en 2017, tel que l'herbier du Pays.

Je suggère donc qu'une attention particulière soit portée à la réduction de ce décalage par le biais d'outils de suivi des politiques d'investissement retenant en revanche, que pour l'année 2017, l'établissement a financé sur fonds propres une assistance à maîtrise d'ouvrage pour la réalisation des études préalables à la rénovation de sa salle d'exposition permanente et de sa salle de conférence.

A l'instar de ma collègue, je suggère également que le personnel du Musée soit renforcé en nombre en portant le cadre des agents permanents à 25 personnes. Une telle mesure en effet permettrait une meilleure adéquation entre ressources, compétences et ses besoins, le mettant ainsi à l'abri pour partie de l'aléatoire.

La culture et la préservation du patrimoine sont des éléments déterminants de l'identité des personnes et des populations en général et à fortiori en Polynésie où elle fait partie intégrante du quotidien par le biais notamment des langues, des danses, des artisanats et des gastronomies.

A l'heure où cette identité est devenue plurielle, compatible ou contradictoire, le FARE TEMANAHA, borné par un vaste espace aux frontières du culturel, de l'éducatif et du récréatif, mérite de la part du Ministère de tutelle, attention, accompagnement et soutien sans failles.

J'invite donc le Ministère de la culture à poursuivre ses efforts en matière d'identification des besoins de l'action muséale, de définition des stratégies alors à encourager, de mise à disposition d'outils de pilotage et d'évaluation des résultats des politiques publiques arrêtées.

Parmi les représentants de l'Assemblée me dit-on une voix en son temps avait qualifié le Musée de Tahiti et de ses îles de " belle endormie ". Je crois, Monsieur le Ministre qu'elle attend encore le baiser de son Prince charmant. Je vous y invite.

Je vous remercie de votre attention.

  • Twitter
  • Facebook

Facebook

Restons connectés sur notre page officielle !

Tahoeraa Huiraatira