Logo du Tahoeraa Huiraatira
Contactez nous Rejoignez nous Soutenez nous Votre Newsletter
  • Inscrivez vous à notre Newsletter pour la recevoir par email.

Les interventions

Le Jeudi 5 Juillet 2018
  • Twitter
  • Facebook
Intervention de Yseult Butcher-Ferry à l´Assemblée de la Polynésie française
Projet de délibération portant modification de la délibération 2000-40 APF réglementant l'élevage de poules pondeuses en Polynésie française
Ia ora na, le sujet des poules pondeuses a tendance à amuser une partie d'entre nous, et pourtant il me semble que lorsqu'il s'agit de tout un poulailler à abattre pour cause de salmonellose et de la santé des consommateurs, il n'y a pas du tout matière à sourire.
Et c'est bien ce sujet qui a retenu toute l'attention lors de l'examen de ce projet de délibération en commission législative.
Et pour cause, on estime, et je me base sur le rapport que vous nous avez présenté, à 206 le nombre moyen d'œufs consommé par habitant par an. En France la moyenne est à 200, et à l'international la consommation moyenne est estimée à 145.

Extrait vidéo de son intervention :

Il s'agit seulement d'une moyenne, mais certaines familles en consomment beaucoup plus, quand d'autres en consomment bien moins.  Cependant, lorsqu'il y a eu pénurie d'œufs dans les îles du vent, cela a beaucoup handicapé les familles et aussi les commerces, je parle des pâtisseries, boulangeries etc. qui ont besoin d'œufs pour leur production.

Vous me direz : là n'est pas le sujet du jour. Mais il me semblait important que nous soyons tous conscients qu'il ne s'agit pas là d'un sujet sans importance.

Alors pour en revenir au projet de délibération que vous nous proposez, Monsieur le Ministre, il s'agit donc de fusionner deux commissions qui intéressent l'élevage de poules pondeuses et d'en modifier la composition et les modalités.

Si la réunion des deux commissions pour n'en faire qu'une, ne soulève aucune question, arrêtez-moi si l'erreur vient de moi, mais il me semble qu'entre les articles 2 et 5, il en manque 2… Les articles 3 et 4 doivent, à mon sens, être modifiés en conséquence pour y intégrer les projets de " renouvellement ".

De plus, je trouve curieux de vouloir banalement abroger la moitié des articles de cette délibération afin de donner tout pouvoir au conseil des ministres.

En commission il nous a été expliqué que pour la composition, cela laissait plus de souplesse afin de ne pas avoir à revenir devant l'assemblée pour modifier un membre. Cependant, il n'y a là que des titres, aucun nom gravé dans le marbre, alors cette explication ne me paraît pas satisfaisante. D'autant que cela se fait pour d'autres commissions ou conseils d'administration.

Sur les modalités de fonctionnement, nous savons bien qu'avec la majorité confortable que vous vous êtes construite, tous vos projets sont désormais approuvés, mais de là à limiter les compétences de l'assemblée… Allons-nous désormais nous contenter de laisser faire le conseil des ministres, sans avoir un droit de regard sur ce type de décision ?

Laissez quand-même à votre majorité de quoi justifier sa place dans cet hémicycle !

Mais enfin… pour le coup voilà une modification inédite et qui, espérons, ne va pas en entraîner d'autres.

Merci de votre attention.