Logo du Tahoeraa Huiraatira
Contactez nous Rejoignez nous Soutenez nous Votre Newsletter
  • Inscrivez vous à notre Newsletter pour la recevoir par email.

Questions au Gouvernement

Le Jeudi 5 Juillet 2018
  • Twitter
  • Facebook
Question orale de monsieur James Heaux à madame la ministre du tourisme et du travail, en charge des relations avec les institutions
 Madame la Ministre, l'actualité aérienne nous oblige à réagir et à vous interpeller ce matin. En effet, le vol du 1 juillet 2018 de la compagnie French Bee, en partance pour Tahiti, n'a jamais décollé de San Francisco, pour des raisons techniques liées aux systèmes informatiques de l'appareil de bord. Conséquences, 300 passagers, dont plusieurs polynésiens, se sont retrouvés comme laissés-pour-compte, dans le hall de l'aéroport de San Francisco, où ils ont dû passer la nuit, avant d'être finalement pris en charge par la compagnie aérienne.

Extrait du replay de la session :

Au-delà de l'annulation de ce vol BF710, ma question porte sur les engagements que vous avez pris devant notre assemblée le 7 décembre 2017, selon lesquels vous aviez assuré que "la compagnie French Blue s'est engagée par écrit auprès du Gouvernement, à ne commercialiser que des billets allers-retours".

Or, force est de constater que deux mois après son premier vol commercial en Polynésie française, la compagnie aérienne, désormais appelée " French Bee ", commercialise également des allers simples, à destination de notre fenua.

Aussi, pouvez-vous nous indiquer, madame la Ministre, si vous comptez prendre des mesures de sanctions, à l'encontre de la compagnie aérienne French Bee, qui s'est pourtant engagée par écrit, à ne proposer à la vente que des billets allers-retours ?

Je n'ose pas croire que vos déclarations devant cette assemblée, en décembre dernier, n'étaient qu'un " effet d'annonce ", pour reprendre vos propos dans la presse.

Je vous remercie de la réponse que vous voudrez bien apporter à ma question.

Extrait du replay de la session des précisions qu'il apporte en réponse à l'intervention du Vice-Président de la Polynésie française :

Facebook

Restons connectés sur notre page officielle !

Tahoeraa Huiraatira