Logo du Tahoeraa Huiraatira
Contactez nous Rejoignez nous Soutenez nous Votre Newsletter
  • Inscrivez vous à notre Newsletter pour la recevoir par email.

Les éditoriaux

Le Jeudi 2 Mai 2013
  • Twitter
  • Facebook
Editorial du 02 mai 2013
ATP et UPLD, même vote !
Comme nous l'avons déjà écrit, A Tia Porinetia et UPLD – Tavini Huiraatira ont adopté la même stratégie politique : tout sauf Gaston Flosse. Alors que le 2nd tour approche, les deux mouvements redoublent d'efforts pour barrer la route au Tahoeraa Huiraatira, leur adversaire commun. Hier, c'est l'UPLD qui a servi la cause commune des deux mouvements, en se fendant d'un communiqué, criant au scandale d'un retour annoncé du Tahoeraa Huiraatira : " Votons autonomie, votons réinscription, mais surtout refusons de voter Flosse ". Le masque est levé. Nous avons désormais la confirmation que voter ATP ou UPLD, c'est exactement la même chose.  ATP et UPLD = même vote.

Au lieu de débattre sur les programmes et les idées, nos adversaires redoublent d'efforts pour nous abattre. Leur seul argument est d'attaquer personnellement Gaston Flosse, sur son âge, comme si à 82 ans, il ne serait plus capable de diriger notre pays. Quelle erreur ! Certainement plus que n'importe lequel de nos adversaires, Gaston Flosse a démontré qu'il avait toute l'énergie et toute la détermination nécessaire pour conduire, à nouveau, les affaires de notre pays !

Comme il l'a dit à plusieurs reprises lors de ses rencontres, Gaston Flosse s'est dévoué à la Polynésie française. Peu d'hommes et de femmes politiques aujourd'hui peuvent en dire autant. Combien de familles gardent encore le souvenir d'un Gaston Flosse toujours prêt à aider son prochain, toujours disponible, rassembleur, et toujours prêt à trouver une solution à n'importe quel problème ? C'est un chef, il le sait et tout le monde le reconnaît. 

Beaucoup de nos familles sont aujourd'hui reconnaissantes pour tout ce que Gaston Flosse a accompli pour la Polynésie française. Certes, il a fait des erreurs, et il est sûrement le premier à le reconnaître. Mais, a-t-on imaginé ce que serait devenue la Polynésie française sans Gaston Flosse ? Nous ne pourrions même pas l'imaginer.

C'est un grand homme et nous lui devons du respect. Beaucoup encore ne comprennent pas certains de ses choix passés, mais nous savons qu'ils ont été les meilleurs pour le bien de tous. Ce dimanche, nous aurons un véritable choix d'avenir à réaffirmer, dans les urnes, dans nos communes, afin que demain soit meilleur et que le vrai changement s'accomplisse. Avec la foi de reconstruire ensemble, nous pourrons à nouveau être heureux auprès des gens que nous aimons.

Au-delà des attaques personnelles envers notre président, nos adversaires font fi des électeurs polynésiens qui ont massivement fait le choix du Tahoeraa Huiraatira pour leur avenir, celui d'une nouvelle gouvernance, menée par Gaston Flosse, entouré d'une équipe expérimentée, compétente et capable de relever les défis qui s'imposent aujourd'hui à nous. 

L'UPLD affirme avoir " honte " de la victoire du Tahoeraa Huiraatira. Est-ce la peur de la défaite qui parle ? En tout cas, nous aussi, nous avons honte de ce que la Polynésie française est devenue depuis le Taui de 2004 : 15 000 emplois ont été détruits, 76 000 ressortissants au RSPF au lieu de 41 000, 30% de Polynésiens sous le seuil de pauvreté, un taux de chômage passé de 11 à 25%, un président beaucoup plus préoccupé par le sort de sa réinscription à New York plutôt que des problèmes des Polynésiens, etc.  N'est-ce pas ça la véritable honte ?

Ce dimanche 05 mai, nous avons un choix d'avenir à faire : prendre le risque de continuer à faire sombrer notre pays dans la misère et la pauvreté ou réagir en choisissant le programme et l'équipe qui feront sortir définitivement notre Polynésie de la crise. A vous de décider !

  • Twitter
  • Facebook

Facebook

Restons connectés sur notre page officielle !

Tahoeraa Huiraatira

Actualités

Restez informés : Newsletter / RSS